La vie politique

Ma vision de la vie politique :

Dans la vie politique française nous constatons la montée de l’abstention et des votes protestataires ces dernières années. Celà démontre que le divorce entre le citoyen français et sa représentation politique est patent.

Programme Vie politique @PhMadoumier #législatives2017 #Circo8702

Ainsi sans un monde où la concurrence mondialisée bouleverse les positions acquises. Où la transparence met rapidement les manquements des élu(e)s sur la place publique.

Notamment, le peuple français observe avec un mélange d’écœurement et de consternation une scène politique devenue un théâtre de rivalités partisanes, d’impuissances et de promesses non tenues.

De plus, Il ne fait bien souvent plus confiance à ses représentants politiques pour résoudre ses difficultés quotidiennes des familles.

Mais aussi, trop de nos concitoyen(ne)s souffrent  au quotidien du chômage et de l’insécurité, mais aussi de déclassement social.

Sans oublier les lacunes de notre système éducatif qui affectent les espoirs de notre jeunesse.

Donc, les élus dans leur majorité pâtissent injustement de ce climat de discrédit. Mais il est alimenté par les mauvais comportements de certain(e)s de leurs confrères. Car ils ou elles sont aussi souvent plus médiatiques, notamment au niveau national.


Vous partagez ce constat sur la vie politique ?

Vous n’êtes pas d’accords, vous voulez en débattre.

Contactez-moi pour en discuter !


 Mes propositions :

  • Rétablir à sept ans la durée de mandat du Président de la République, pour un mandat unique.
  • Fixer une limite à 3 mandats successifs dans le temps pour les parlementaires et pour les présidents d’exécutifs locaux à l’exception pour des communes de moins de 3000 habitants.
  • Réconcilier politique et secteur privé :
  • Déjà, faciliter la réintégration dans la vie professionnelle des élus.
  • Ensuite, instaurer un droit individuel à la formation (DIF) pour les élus.
  • Sans oublier la validation des acquis de l’expérience (VAE).
  • Enfin, sensibiliser nos élus au monde de l’entreprise.
    • Par exemple, pour les parlementaires, prévoir l’insertion pendant une semaine par an, dans une PME hors circonscription.
  • Réduire le nombre de parlementaires à 400 députés et 102 sénateurs. Soit un sénateur par département et un pour les Français de l’étranger.
  • Encourager l’exercice éthique du mandat de parlementaire.
  • Indexer la moitié de l’indemnité de parlementaire à la présence effective dans l’hémicycle.
  • Refondre entièrement le système d’indemnisation des parlementaires :
    • Déjà, contrôler l’utilisation du crédit affecté à la rémunération des collaborateurs parlementaires.
    • Ensuite vérifier l’usage de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM)
    • De plus imposer le remboursement de la part non utilisée à des fins professionnelles.
    • Enfin, aligner la retraite des députés sur le régime général.
  • Instaurer des peines incompressibles d’inéligibilité pour les élus condamnés dans l’exercice de leur mandat. avec une durée minimum de 6 ans d’inéligibilité correspondante a` la durée du mandat le plus long en France.
  • Supprimer le Conseil économique, social et environnemental :  le CESE.

  • Vous pouvez m’aidez à faire avancer ces propositions sur la moralisation de notre vie politique  !

    Faites un don pour me soutenir